Comment choisir un diagnostiqueur immobilier ?

Le propriétaire a l’obligation de faire passer des contrôles sur le bien par le biais d’un diagnostiqueur et de fournir les résultats en fonction des critères préétablis. Les résultats appelés diagnostics immobiliers sont des éléments de garantie pour un bien immobilier mis en vente ou en location. Le choix du diagnostiqueur s’impose.

Les garanties à vérifier

La réalisation d’un diagnostic immobilier est encadrée par la loi. Plusieurs éléments sont ainsi exigés pour pouvoir offrir des services à des particuliers ou des entreprises.

  • Les qualifications et les certifications

Pour exercer ce métier, le diagnostiqueur doit être qualifié pour le diagnostic à effectuer. Cette qualification doit être justifiée par une certification délivrée par un organisme de certification agréé par le COFRAC. Bien évidemment, les candidats doivent passer un test pour renouveler chaque certification, de façon à conserver son dossier à jour. La certification sera un élément de garantie du professionnalisme et de l’expertise du diagnostiqueur. Une liste des diagnostiqueurs qualifiés et certifiés est disponible sur l’annuaire du ministère du Logement.

  • L’assurance responsabilité civile professionnelle

La loi impose à tous les professionnels du bâtiment, le diagnostiqueur inclus, de souscrire à une assurance de responsabilité civile professionnelle. Cette assurance permet au propriétaire de s’en défaire de toute responsabilité liée à un diagnostic erroné. En cas de litige, c’est l’assurance du diagnostiqueur qui prendra le relais. C’est aussi un moyen d’optimiser le prix du bien ou du loyer. Jetez un coup d’œil sur studimmo.fr qui vous conseille sur l’optimisation d’une rentabilité immobilière.

  • L’indépendance

Un décret d’octobre 2020 exige l’indépendance d’un diagnostiqueur ou d’une société de diagnostic. Le commissionnement des apporteurs d’affaires par le professionnel est strictement interdit dans le but d’éviter les conflits d’intérêts. 

Prêter attention à l’organisation

Si les conditions ci-dessus sont réunies, vous pouvez à présent demander un devis sur les différents diagnostics à effectuer. Par la même occasion, demandez l’organisation du professionnel pour la réalisation des contrôles pour se conformer à votre programme. Demandez-lui le temps d’intervention qu’il faudra pour effectuer tous les tests. En général, la plupart des diagnostics immobiliers nécessitent une présence sur place. D’autres nécessitent même des équipements spécifiques pour se protéger du danger.

Le temps d’intervention du diagnostiqueur peut notamment dépendre de plusieurs facteurs, dont la complexité de celui-ci et la surface totale de votre bien. La localisation de votre bien immobilier peut fortement influencer les résultats, mais aussi le temps d’intervention. Il serait judicieux de choisir un diagnostiqueur immobilier qui se trouve à proximité de votre bien immobilier.

Le prix des diagnostics

Le prix est un critère important de choix en tant qu’acteur dans l’immobilier. D’ailleurs, aucune règle ne limite les prix des professionnels pour réaliser des diagnostics. Les prix peuvent donc être définis de manière libre selon les compétences et l’expertise du diagnostiqueur. De manière générale, le prix évolue en fonction du nombre de diagnostics à réaliser et la surface à diagnostiquer. Le niveau de difficulté du diagnostic peut aussi faire augmenter le prix.

Cependant, il ne faut surtout pas être attiré par des prix bas. N’hésitez pas à comparer les prix en prenant en compte des coûts cachés dont le coût d’équipements particuliers, le coût des certifications et les frais de déplacements divers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.